mercredi 20 décembre 2017

Mini Metro (Steam) Dinosaur Polo Club

"Mini Metro" est un excellent jeu de réflexion, très original, très rejouable, à l'esthétique épurée et élégante, et dont le contenu s'est beaucoup étoffé au fil des mises à jour.

"Mini Metro" fait partie de ces jeux de puzzles présentant une situation simple qui se complique au hasard au fil du temps, le but étant de décrocher le meilleur score possible en tenant le plus longtemps possible. Ici, on doit donc gérer un réseau de métro : à l'écran se trouvent des stations de différentes formes (rond, triangle, etc.) symbolisant chacune un certain type de zone urbaine (résidentielle, industrielle, commerciale, hôpital, monument, etc.) et auxquelles affluent régulièrement des passagers, eux aussi représentés par ces symboles afin d'indiquer clairement leur destination. L'objectif est de relier les stations de manière idéale pour retarder au maximum le moment fatidique où l'une d'entre elles saturera de passagers à cause de la lenteur de notre réseau, causant ainsi le Game Over (le nombre total de passagers véhiculés durant toute la partie représentera alors le score du niveau).

Il faut bien comprendre ici que l'on ne doit pas construire un réseau de métro traditionnel, où une personne précise souhaiterait se rendre à un endroit précis : dans "Mini Metro", un passager en forme de rond descendra à la première station en forme de rond croisée sur la ligne, ce qui change la donne. Idéalement, il faut donc alterner les différents types de stations sur les lignes, mais comme dans la vraie vie, les types sont regroupés et plus ou moins rares avec même certains lieux uniques, ce qui complique les choses. Il faut aussi tenir compte des fleuves, rivières et bras de mer selon les villes (le jeu met en scène une grande variété de villes réelles) puisque les tunnels (ou les ponts) sont en nombre limité.


De la même façon que la situation se complique au fil du temps avec de nouvelles stations qui apparaissent régulièrement sur la carte, nos outils pour faire face au trafic s'étoffent eux aussi petit à petit : toutes les semaines, le jeu nous fournit une locomotive supplémentaire, et nous propose de choisir une autre amélioration (ponts, wagon supplémentaire, nouvelle ligne, etc.) parmi deux alternatives. La création et la modification de lignes, la répartition des locomotives et des wagons, etc. sont très simples à réaliser, l'ergonomie est excellente, le jeu reste toujours très intuitif et agréable à manipuler. On dispose d'une grande liberté pour bâtir son réseau idéal, et réfléchir aux stratégies à adopter est stimulant et amusant. De plus, l'aspect aléatoire rend chaque partie unique, même au sein d'une même ville.

J'apprécie particulièrement un aspect de "Mini Metro" : sa pause active. On peut accélérer le jeu (ce qui est très appréciable) ou le mettre sur pause, or, même quand le jeu est sur pause, on peut continuer de modifier notre réseau : en fait, rien ne nous empêche de profiter de la pause pour effacer tout le réseau puis le remodeler entièrement avant de reprendre sa partie ! Cela enlève l'aspect "panique" sur lequel reposent beaucoup de jeux du genre, "Mini Metro" étant ainsi bien plus plaisant, plus juste et ludiquement plus profond que le gros de la concurrence.

En plus de cela, les classements en ligne sont exemplaires : propres, instantanés, lisibles, ils permettent de bien voir où se situe notre score par rapport aux performances mondiales ou celles de nos amis, notamment grâce à des pourcentages (meilleurs 20%, pires 50%, etc.) qui nous incitent constamment à nous améliorer. Le jeu propose aussi un défi du jour, ainsi qu'un mode où notre réseau est bâti "en dur" avec des lignes impossibles à bouger après création, et un mode "sans fin" pour s'amuser sans contrainte.

"Mini Metro" est un jeu exemplaire, un modèle du genre, qu'il ne faut rater sous aucun prétexte.

Aucun commentaire