dimanche 10 décembre 2017

Pix the Cat (Steam) Pastagames

Pastagames, comme Arkedo, est un studio typiquement français dans le sens où le capital sympathie, le facteur "cool" et la patte graphique y ont une place prépondérante sans que le gameplay ne parvienne vraiment à suivre derrière.

"Pix the Cat" est un bon exemple de ce déséquilibre. Le jeu s'inspire ouvertement de "Pac-Man Championship Edition DX+" et plus particulièrement de ses emprunts à "Nibbler", le classique où l'on dirige dans un labyrinthe un serpent qui s'allonge quand il mange un fruit et qui doit éviter de se mordre la queue, mais la formule adoptée par "Pix the Cat" est bien plus terne et maladroite que le chef-d'œuvre hyper dynamique de Namco...

"Pix the Cat" compte trois modes distincts en plus d'un mode multijoueur que je n'ai pas testé.


Dans le mode principal, baptisé "arcade", on dirige un chat qui doit collecter des œufs dans un labyrinthe, ces œufs se changeant alors en adorables canetons nous suivant bien sagement en ligne, puis, une fois tous les canetons sortis de leur œuf, on doit les amener sur des cibles qui ouvriront l'accès à la section suivante du labyrinthe. Si on se cogne à un caneton, si l'un d'eux est amené sur une cible avant d'avoir collecté tous les œufs, ou si on rentre dans un obstacle (mine ou ennemi mobile en forme de crâne), on commet un "combo breaker" et notre score perdra beaucoup de son potentiel - comme le mode est minuté et repose sur le scoring, cela implique que l'on est bon pour tout recommencer.
Le problème de ce mode, qui paraît amusant au départ et qui imite en effet les codes visuels de l'arcade, c'est que son expérience est toujours la même : à l'inverse de "Pac-Man CE DX+", il n'y a pas ici de véritable ennemi, de différence d'une partie à l'autre, de marge d'erreur autorisée, ou de place pour l'improvisation - il s'agit simplement de prendre les bonnes directions au bon moment dans une séquence toujours identique que l'on est obligé d'apprendre par cœur (vu la vitesse que peut atteindre le jeu) sans que le talent ou les réflexes ou l'expérience (en dehors du par cœur) interviennent - ce n'est pas vraiment mon idée de l'arcade...
De plus, en multipliant les effets visuels (design des sprites, inverse vidéo, effet de zoom inutile mais "cool"), le jeu perd en lisibilité, et notre chat n'est pas très maniable, il arrive souvent que l'on prenne un virage trop tôt ou trop tard sans que l'on comprenne bien pourquoi - le jeu n'est pas très fluide, et ça n'aide pas. Toutes ces lacunes font qu'on se lasse très vite de ce mode.

Le mode "nostalgie", débloqué en pratiquant le mode "arcade", est nettement meilleur : ce mode est composé de petits niveaux courts et très nombreux où il n'y a plus de cibles sur lesquelles amener les canetons, il s'agit ici de rester en vie jusqu'à la collecte d'un certain nombre d'œufs apparaissant au cours de notre partie de façon semi-aléatoire. Moins punitif, moins stressant, moins répétitif et assez créatif, on s'amuse dans ce mode déjà beaucoup plus.
Hélas, le level design est très inégal, comme si les développeurs n'avaient pas opéré le moindre tri et qu'ils avaient jeté en vrac la moindre idée leur passant par la tête sans test ni finition : ainsi, certains niveaux sont amusants et bien pensés alors que d'autres sont des calvaires à la limite de l'injouable (notamment ceux où l'on dirige plusieurs personnages en même temps), et l'on alterne des niveaux incroyablement durs avec d'autres où l'on gagne simplement en agitant la croix ou le stick dans tous les sens pendant quelques secondes. Il n'y a pas de courbe de progression ou de groupement par thèmes, le mode passe sans cesse du coq à l'âne. Heureusement, des jokers permettent de passer les niveaux les plus insupportables, mais on se lasse ici aussi assez vite, d'autant plus que l'on retrouve les problèmes de maniabilité, de lisibilité et de fluidité du mode "arcade".


Si "Pix the Cat" n'offrait que le mode "arcade" et le mode "nostalgie", je ne le recommanderais pas, mais le mode "laboratoire" est formidable. Ce mode est la déclinaison "puzzle" du concept du jeu : ici, on bouge au tour par tour, donc les problèmes que je viens d'évoquer (maniabilité, lisibilité, fluidité) ne sont pas un souci. Il y a cent niveaux divisés en dix groupes de dix niveaux, les groupes ayant chacun leurs mécaniques propres renouvelant l'intérêt du mode et surtout approfondissant ses principes. Le level design est fantastique, maîtrisant parfaitement ce qui fait un bon jeu de puzzles : une apparence simple mais une solution qui l'est beaucoup moins, surtout si on cherche à ne pas dépasser le "par" du niveau (le nombre de coups suggéré par le jeu), auquel cas le mode devient très prenant avec des subtilités de level design tout bonnement diaboliques. En plus, comme dans tous les autres modes, la présentation est excellente.

Bref : si vous aimez les jeux de puzzles, achetez "Pix the Cat" à petit prix pour son mode "laboratoire" et vous frotter de temps à autre aux autres modes, et si vous n'aimez pas les jeux de puzzles mais que le concept général de "Pix the Cat" vous tente, jouez ou rejouez plutôt à "Pac-Man CE DX+", le jeu de Namco est d'un calibre largement supérieur.

Aucun commentaire