jeudi 26 juillet 2018

Cosmic Express (Steam) Draknek

Un bon jeu de puzzles, c'est comme un numéro de magie en close-up : tout est sous nos yeux, tout paraît limpide et extrêmement simple, mais pourtant, ça a l'air complètement impossible. Ça nous agace et ça nous obsède, puis on trouve le "truc", et on ressent alors une satisfaction incroyable en se demandant : "mais pourquoi ne l'ai-je pas vu plus tôt" ?

"Cosmic Express" fait partie des bons jeux de puzzles, ce qui n'est guère étonnant vu que son auteur est Alan Hazelden, qui avait déjà réalisé l'excellent "Sokobond". Le concept de "Cosmic Express" est très simple : on doit y dessiner à l'écran le parcours d'un train de façon à ce que les passagers d'une certaine couleur puisse chacun rejoindre une destination de même couleur, en sachant que le train a des places limitées et des points d'entrée et de sortie fixes, et que par défaut, ses rails ne peuvent pas se croiser.

Bien sûr, "Cosmic Express" ajoute progressivement d'autres mécaniques, comme des passagers qui "marquent" le wagon dans lequel ils montent et le rendent impraticable par les passagers d'autres couleurs, ou des destinations pouvant accueillir n'importe quel type de passager, mais le jeu reste très épuré et d'apparence enfantine pour l'essentiel de ses 128 niveaux, ce qui bien sûr accroît notre perplexité quand la solution desdits niveaux nous échappe. Sur ce plan, on retrouve le talent de l'auteur, avec des niveaux d'un level design parfois brillantissime.


Cependant, en tant que gros amateur de jeux de puzzles, j'avoue avoir des réserves : le jeu est simple, mais peut-être trop simple : beaucoup de niveaux sont faciles (j'en ai beaucoup battus du premier coup, même dans les galaxies avancées), et surtout, ils se ressemblent tous, laissant l'impression de faire constamment la même chose en appliquant toujours les mêmes principes - pour le dire autrement, sur les 128 niveaux, il y a pas mal de "gras". Autre problème : de par son concept même, "Cosmic Express" est moins palpitant que "Sokobond" par exemple - dans "Sokobond", on déplace quelque chose à l'écran et on interagit avec le puzzle, on apprend ainsi beaucoup par le biais de la manipulation, alors que dans "Cosmic Express", on reste surtout immobile devant son écran à scruter le puzzle, ce qui est moins amusant. Cumulé avec le problème de "remplissage" du jeu, cela aboutit à des sessions trop laborieuses dont on sature assez vite : on voit que le jeu a d'abord été pensé pour de courtes sessions sur smartphone. Enfin, les derniers niveaux du jeu se contentent d'augmenter leur difficulté par la combinatoire (puzzles toujours plus grands avec toujours plus d'éléments), et comme pour "RUSH" de Two Tribes par exemple, ça les rend franchement rébarbatifs.

Je suis peut-être un peu dur avec "Cosmic Express" qui reste un très bon jeu, mais j'ai trouvé "Sokobond" nettement supérieur, et dans un genre similaire, je lui préfère franchement "Mario and Donkey Kong : Minis on the Move" sur 3DS, ce jeu étant bien plus varié, plus excitant et plus intéressant, et proposant plusieurs modes différents.

Aucun commentaire