vendredi 11 janvier 2019

20XX (Steam) Batterystaple Games

Le concept de "20XX" est très simple : faire la même chose que "Rogue Legacy", mais à partir de la série des Mega Man X au lieu de "Castlevania : Symphony of the Night". Le jeu présente ainsi les mêmes grandes lignes que Mega Man X (un univers futuriste, deux héros qui ressemblent beaucoup à Mega Man et Zero, un gameplay situé entre le jeu de plateformes et le jeu de tir, huit boss principaux que l'on peut choisir d'affronter dans tel ou tel ordre et qui permettent d'acquérir des armes spéciales particulièrement efficaces contre un boss précis, etc.), mais avec la structure d'un "Rogue-lite" (génération aléatoire des décors et des ennemis, acquisition d'équipement aléatoire en récompense d'épreuves annexes ou par achat en magasin, améliorations qui se débloquent petit à petit au gré de nos parties successives, etc.).

Dans l'ensemble, le jeu est plutôt agréable, mais le plus gros problème de "20XX" est qu'il est affreusement répétitif : on doit battre huit boss principaux avant d'accéder au dernier acte du jeu, mais il n'y a que quatre décors - un de glace, un de jungle, un dans les cieux et une fonderie, chaque décor devant donc être battu deux fois en une même partie. Pour aggraver les choses, la génération aléatoire ne crée pas de nouvelles situations comme dans "Spelunky" ou "The Swindle", on franchit toujours les mêmes segments de la même façon mais ordonnés différemment d'une partie à l'autre, et cela sans impression d'ensemble ni aucune gradation.


Le dernier acte du jeu consiste quant à lui en deux niveaux recyclant simplement les obstacles déjà traversés dans des décors peu inspirés, chacun avec un boss laborieux au bout. Plus généralement, le level design est très lâche, avec beaucoup de plateformes qui flottent dans les airs et des ennemis placés ici ou là sans vraiment changer la donne - pour tout dire, tout paraît interchangeable et sans personnalité, on est bien loin de l'inventivité, la rigueur et la mise en scène des jeux avec Mega Man.

Cette impression de répétition est encore aggravée par la linéarité du jeu : les "Rogue-lite" déjà cités sont tous non linéaires voire labyrinthiques avec une forte dimension stratégique, alors que "20XX" est un enchaînement linéaire de segments connus avec de temps à autre des embranchements menant à des powerups - une grande caractéristique du "Rogue-lite" est donc absente de "20XX", à savoir l'exigence de savoir effectuer les bons choix dans l'urgence, et plus particulièrement savoir distinguer les zones à explorer de celles à ignorer au sein d'un vaste environnement ouvert ou semi-ouvert.

Il faut ajouter à ça un character design franchement amateur, avec des personnages et des "cinématiques" qui semblent issus du bas du panier de DeviantArt, bourrés d'erreurs d'anatomie, de proportions, de perspective... Il n'y a pas de gros problème lors de l'action proprement dite, les graphismes en cours de jeu sont propres et très jolis, mais l'impression d'amateurisme demeure.


Néanmoins, comme je l'ai dit, j'ai trouvé "20XX" agréable : avant tout, il a une maniabilité excellente, et malgré les répétitions des environnements et du level design, l'abondance d'équipements différents permet de changer nettement notre façon de jouer d'une partie à l'autre, parvenant à apporter la dose stratégique nécessaire à un "Rogue-lite". J'ai aussi apprécié que les armes spéciales puissent neutraliser certains obstacles (le cercle de feu protège des pics de glace, l'impulsion magnétique éteint les lasers, etc.), ainsi que les divers effets des pièces d'armures à collecter et la variété des choix possibles en magasin.

Au final, "20XX" est un bon jeu, même s'il ne concrétise ni ses ambitions de "Rogue-lite" ni celles d'hommage à Megaman X, avec d'un côté une trop grand linéarité et de l'autre un level design trop monotone et trop générique. Tous les "Rogue-lite" déjà cités lui sont à mon avis largement supérieurs, et évidemment, les jeux avec Mega Man sont bien meilleurs. Il m'a cependant fait passer un bon moment, "20XX" est très sympathique et même attachant.

Aucun commentaire