vendredi 17 mai 2019

Human - Fall Flat (Steam) No Brakes Games

Habituellement, les jeux qui reposent tout entier sur leur moteur physique présentent deux types de problème : la physique y paraît paradoxalement étrange et peu crédible, ce qui gêne donc l'immersion, et le gameplay y est bien souvent lent et maladroit à cause des nombreux petits ajustements à effectuer, ce qui entraîne vite la frustration.

"Human : Fall Flat" esquive intelligemment ces deux problèmes grâce à trois caractéristiques : ses décors sont stylisés à l'extrême (les bizarreries physiques ne choquent donc pas), le jeu fait preuve d'humour en jouant sur la maladresse du personnage que l'on dirige et sur l'absurdité des situations (transformant ainsi une faiblesse en force, notamment grâce à un jeu multijoueur hilarant), et ses puzzles sont très ouverts, autorisant différents cheminements et solutions, l'expérience étant plus proche de la visite d'un parc d'attraction que d'un jeu de puzzles classique (si un puzzle nous frustre, on peut assez facilement l'éviter ou le court-circuiter).

L'objectif et les contrôles de "Human : Fall Flat" sont très simples : dans chacun des dix mondes, il faut atteindre la porte de sortie ; pour cela, on dirige notre personnage avec deux sticks et trois boutons (si on utilise un gamepad) - un stick pour se déplacer, un pour orienter la vue, un bouton pour sauter, et un bouton pour chaque bras, bras qui se tend dans la direction où l'on regarde à la pression du bouton, et qui une fois tendu s'accroche à tout ce qu'il touche (pour manipuler des objets, grimper aux murs)...
La quantité de choses que l'on peut faire avec des contrôles aussi simples est étonnante et constitue clairement un des gros points forts du jeu, qui maîtrise parfaitement son concept.

Le jeu est beau, les décors et les puzzles sont variés, les actions proposées sont amusantes, la dégaine de soûlard de notre héros est très drôle, la difficulté est bien dosée et créative, les succès sont intéressants à débloquer, le jeu multijoueur est un fantastique moment de divertissement convivial...


"Human : Fall Flat" a en fait seulement deux défauts à mon avis : d'abord, il tourne sous Unity et présente par conséquent des bugs (des objets peuvent passer à travers d'autres, des points de contrôle ne pas s'activer, des succès ne pas se débloquer), et, joué seul, il peut par moments être assez laborieux et agaçant malgré l'humour omniprésent. Le jeu a heureusement conscience de ses limites et présente des points de contrôle réguliers que l'on peut réinitialiser facilement pour gommer les bugs, et la liberté laissée par le jeu permet d'éviter la frustration pourvu que l'on sache faire preuve d'initiative.

Si vous cherchez à obtenir certains succès, vous pouvez gagner du temps en bidouillant le fichier de sauvegarde du jeu, un simple fichier texte nommé "progress.txt" et localisé sous 477160/remote/ dans votre répertoire d'utilisateur Steam. Il ressemble à cela :
{"version":"0.5.3", "progressLevel":100, "progressCheckpoint":0, "lastSaveLevel":9, "lastSaveCheckpoint":22, "lastWorkshopSaveLevel":0, "lastWorkshopSaveCheckpoint":0}
Pour changer le niveau ou le point de contrôle, éditez les nombres pour "lastSaveLevel" et "lastSaveCheckpoint", sauvez le fichier, puis rechargez la partie, cela permet de contourner certains problèmes et certaines lourdeurs.

ADDENDUM : depuis ma critique, de nombreux niveaux ont été ajoutés gratuitement à "Human : Fall Flat". Il s'agit ici typiquement du genre de chose qui a l'air excellente sur le papier, mais qui ne s'avère pas si bonne en pratique : en effet, ces niveaux perdent l'épure du jeu principal en étant trop chargés, ils épuisent son moteur (ça rame salement, même avec une bonne configuration), et surtout, ils rallongent artificiellement l'expérience sans apporter grand-chose, gâchant l'impression d'ensemble. Dommage.

Aucun commentaire