mercredi 25 janvier 2017

Snakebird (Steam) Noumenon Games

"Snakebird" a tous les fondamentaux d'un bon jeu de puzzles, à savoir un concept intuitif mais original, un cadre lisible et apaisant, et des niveaux bien conçus d'apparence épurée mais diaboliques à résoudre. Le pitch du jeu est simple : "Snake", le classique où l'on dirige un serpent qui grandit chaque fois qu'il mange un fruit, plus la gravité et un objectif de jeu de puzzles ; il s'agit ainsi dans chaque niveau de manger tous les fruits (s'il y en a) et de guider un ou plusieurs "snakebirds" vers le point de sortie.

En pratique, le jeu ressemble à un jeu de puzzles très classique, épuré, simple à contrôler, où l'on débloque l'accès aux puzzles suivants depuis une carte (ce qui permet de jouer dans le désordre en cas de blocage), mais autant le dire tout de suite : le jeu est vraiment très dur, et s'adresse avant tout aux mordus du jeu de puzzles. On n'est pas du tout ici dans un gentil jeu qui se joue en "pilotage automatique" pour se détendre, mais dans un jeu où l'on peut rester longtemps bloqué sur un même niveau, et où il vaut donc mieux avoir une solide expérience du genre.


Cette difficulté est à la fois une qualité et un défaut : d'un côté, elle rend le jeu mémorable et intéressant, mais de l'autre, elle n'est pas très bien gérée, les puzzles n'étant pas très progressifs et certains principes pourtant fondamentaux étant peu clairs. Le jeu donne aussi peu de prises : dès que l'on doit diriger plusieurs snakebirds ou que l'on doit pousser des blocs ou des congénères, l'acte de pousser étant en réalité la mécanique principale du jeu et non manger des fruits, la combinatoire devient énorme et on se sent un peu perdu sans savoir par où commencer, le jeu pouvant assez facilement décourager ou frustrer.

Au final, le jeu est bon, mais son concept n'est pas si original (on pousse des blocs, avant tout), il n'offre qu'une cinquantaine de niveaux, l'univers manque de personnalité, l'action est lente et un peu répétitive, et surtout, la difficulté n'est pas très bien maîtrisée, on est donc ici assez loin de classiques comme "Catrap", "Fire 'n Ice" ou "Adventure of Lolo", ou de la série des "Pullblox"...

Aucun commentaire